Un supermarché de 2000 m2 à la Bottière-Chénaie

http://www.ouest-france.fr/un-supermarche-de-2000-m2-la-bottiere-chenaie-1756218

Le groupe Giboire réalisera, de 2015 à 2019, le futur ensemble immobilier comprenant un supermarché, quinze commerces, des logements et des bureaux, route de Sainte-Luce, à l’est de Nantes.

Ce sera presque le dernier édifice d’un quartier créé de A à Z en une douzaine d’années. Le groupe Giboire a obtenu la construction sur 30 000 m2 d’immeubles à l’est de Nantes, à la Bottière-Chénaie, entre la voie ferrée et la route de Saint-Luce.
Il est prévu plusieurs bâtiments, d’une hauteur de cinq étages à l’exception d’un seul qui montera à neuf niveaux. L’ensemble immobilier comprendra un supermarché, quinze magasins, 375 logements dont 125 logements HLM, mais aussi des bureaux et des places de stationnement.
C’est le groupe Giboire qui a été choisi pour réaliser ce futur ensemble immobilier. Le promoteur rennais, très bien implanté dans tout l’Ouest, était en concurrence avec Gambetta et Nacarat, Icade foncière, Kaufman and Broad.
Giboire, pour l’occasion, est associé à la société d’investissement Chessé (pour les espaces commerciaux) et à une agence d’architecture basée à Rotterdam, Claus en Kaan. Chessé louera les surfaces à des magasins. Pour les 2 000 m2, Super U, Intermarché ou Casino seront vraisemblablement sur les rangs pour y implanter leur enseigne.
5 000 habitants en 2019
La Bottière-Chénaie, en voie d’être labellisé éco-quartier, s’étend au total sur 35 ha. Et c’est vraiment un nouveau quartier né sur d’anciennes terres maraîchères qui avait l’avantage, avant même le démarrage des travaux, d’être desservi par deux stations de tramway. L’endroit propose aujourd’hui toutes les fonctions d’un lieu à vivre. Depuis 2006-2007, la Ville y a implanté une médiathèque, une école, un gymnase. En juin dernier a ouvert une crèche. Douze premiers commerces sont apparus autour d’une place…
Aujourd’hui, plus de la moitié des 2 400 logements programmés d’ici 2018 sont sortis de terre et sont habités. Au final en 2018-2019, 5 000 personnes, la population d’un gros bourg, vivront sur ce site, presque vide douze ans auparavant.
Nantes métropole aménagement, l’architecte urbaniste Jean-Pierre Pranlas Descours et les paysagistes Bruel-Delmar ont cherché tout au long du chantier à développer un espace équilibré mêlant, habitat serré, square, jardins, plantes, arbres et trame bleue.
La densité des habitations est une orientation politique assumée. Tout comme la gestion des eaux pluviales. Pour atteindre le « zéro tuyau », des fossés végétalisés, que l’on appelle « noues pluviales », ont été créés à l’air libre..
Surtout, l’aménageur et les promoteurs sont parvenus à concilier le souci écologique avec des prix de vente maîtrisés. Afin de permettre l’accès aux logements au plus grand nombre, le prix de vente au mètre carré pour un appartement ou une maison est fixé à environ 2 500 €. Alors qu’en moyenne à Nantes, il dépasse les 3 000 €. Une différence notable et durable.
L’îlot commercial sera bâti en deux phases. Début des travaux : 4e trimestre 2015. Livraison prévue : 2017 (pour la 1re tranche avec le supermarché) et 2019 (pour la seconde tranche).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s